Lors de la création de la section régionale du Forum Universitaire Haraki à Agadir : Ouheli met en exergue la philosophie de cette organisation, M. Laenser le considère comme un espace haraki ouvert et M. Ouzzine évoque son rôle d’encadrement

Saliha Bajaraf

Il a été procédé, vendredi dernier à Agadir, à la création de la section régionale du Forum Universitaire Haraki, qui comprend un groupe d’universitaires issus de diverses spécialisations et formations dans la Région Souss-Massa.

Cette initiative, qui a été présidé par M. Hammou Ouheli, Président du Forum et membre du Bureau politique du Mouvement Populaire, en compagnie de M. Mohand Laenser, Secrétaire général du Mouvement Populaire, et à laquelle ont pris part des membres du Bureau politique du parti, tels MM. Saïd Amzazi, Mohamed Ouzzine, Saïd Tadlaoui et Mohamed Lahmouch, à côté de plusieurs universitaires, docteurs et chercheurs de la Région, intervient en application de l’article 19 des statuts du Forum Universitaire Haraki qui a été créé le 09 mars 2019.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, M.Hammou Ouheli, Président du Forum Universitaire Haraki, a mis en exergue la philosophie et les objectifs du Forum en général, exprimant le souhait que cette première initiative régionale constitue une valeur ajoutée pour le parti du Mouvement Populaire, notamment au niveau de la Région Souss-Massa, et inciterait les militantes et les militants harakis dans les autres régions du Royaume à aller de l’avant pour tenir des réunions fondatrices similaires.

Ouheli n’a pas manqué d’inviter tout le monde à s’engager dans un débat constructif autour des questions d’actualité.

Pour sa part, M. Mohand Laenser, Secrétaire général du Mouvement Populaire, a évoqué le rôle du Forum en tant qu’espace haraki de réflexion, ajoutant que cet espace est à caractère ouvert, car il fonctionne dans un cadre participatif avec des universitaires dans le but de contribuer au développement dans divers domaines.

Le Secrétaire général du Mouvement Populaire n’a pas omis de rappeler à l’audience la nécessité d’œuvrer conformément aux Hautes Orientations Royales contenues dans le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion du 44ème anniversaire de la Marche verte, qui ont consacré le rôle fonctionnel et territorial de la Région.

Par ailleurs, M. Laenser a appelé à des efforts concertés pour engager un débat scientifique qui enrichirait les recherches et les réflexions menées au sein du parti du Mouvement Populaire, que ce soit au niveau régional que national.

Dans le même contexte, M. Mohamed Ouzzine, Coordinateur de l’Université Populaire et membre du Bureau politique du Mouvement Populaire, a souligné l’importance de la création de la section régionale du Forum Universitaire Haraki à Agadir, affirmant que cette échéance est de la plus haute importance sur le plan de l’encadrement, appelant à y adhéreren vue d’assurer son succès afin qu’elle constitue une valeur ajoutée s’agissant du renforcement du rayonnement du parti au niveau de la Région Souss-Massa.

Pour sa part, l’intervention de M. Saïd Amzazi, membre du Bureau politique du Mouvement Populaire et ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a porté principalement sur les grands chantiers de réforme du système d’éducation et de formation, notamment en ce qui concerne le Département de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Amzazia rappelé, à cet égard, les grands défis que devrait relever l’Université marocaine, notamment ceux relatifs à la formation, à la recherche et à la gouvernance, notant que relever ces défis nécessite l’adoption d’une approche participative qui implique les différents acteurs.

Par ailleurs, M. Amzazi a présenté la loi-cadre relatif au système d’éducation et de formation, qui a été récemment adoptée et qui constitue une feuille de route pour la réformedu système éducatif selon des objectifs clairs et des délais précis, soulignant que cette loi-cadre a pour objectifde développer les universités marocaines et de faire de l’enseignement supérieur un moteur de développement durable.

Amzazi a ajouté que « la véritable réforme passe par l’intégrationd’une véritable politique scientifique qui place le capital humain au cœur de ses activités,en tant que partenaire principal pour réaliser les objectifs de développement durable ».

Dans le même contexte, les autres interventions des académiciens et des professeurs d’université ont salué cette initiative, confirmant leur volonté de contribuer à la réalisation d’un développement à mêmede rehausser le niveau de l’enseignement et de la recherche scientifique au niveau de la Région Souss-Massa en particulier.

Il est à noter que la section régionale du Forum Universitaire Haraki a procédé à l’élection de M. Mimoun Benzouagh comme président, de M. Brahim Bouizakarncomme Vice-président, de M. Amine Hami comme rapporteur, de M. AbdelkarimAzabcomme Vice-rapporteur, de M. Fouad Damami comme trésorier et de M. Hicham Miftah comme Vice-trésorier concernant. Mme Khadija Madi et MM. ZagouHssaïn, AbderrahmanYousfi et AbdelkabirAl Ouidani ont été comme conseillers.

A cette occasion, M.Mimoun Benzouagh, Président de la section régionale du Forum UniversitaireHaraki dans la Région Souss-Massa, a salué cette initiative, affirmant que cette initiative offrel’opportunité à plusieurs universitaires d’adhérer à un cadre organisationnel en vue deconstituer une force de proposition dans divers domaines concernant des questions régionales ou nationales d’actualité.

Benzouagh a souligné que le Forum est ouvert à tous les docteurs et universitaires désireux d’œuvrer à la bonne mise en œuvredesHautes OrientationsRoyales qui concernent divers domaines, aussi bien celles relatives à la Région Souss-Massa ou que celles relatives à notre pays en général, appelant les membres du Forum à contribuer à la proposition les modèles de développement escomptés et adaptés à la situation de notre pays dans différents domaines.

Partager sur Facebook