M.Amzazi pose la première pierre de deux écoles communautaires à Sefrou et Moulay Yaâcoub

Saliha Boujraf:

Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a posé, vendredi dernier, la première pierre pour la construction de deux écoles communautaires dans les provinces de Moulay Yaâcoub et Sefrou.

Accompagné du Wali de la Région Fès-Meknès,Gouverneur de la Préfecture de Fès, M. Saïd Zniber, le ministre a lancé,au niveau de la commune rurale Louadine relevant de la Direction provinciale de l’Education nationale de Moulay Yaâcoub, les travaux de construction de l’école communautaire Omar Ben Abdeljalil, qui comprend six salles de classe, une salle multimédia, un pavillon administratif, une bibliothèque, des terrains de sport et des logements de fonction.

Le projet, dont la réalisation nécessite une enveloppe budgétaire d’environ 10 millions de DH, comprend également une cantine scolaire.

Le ministre s’est ensuite rendu dans commune Sidi Lahcen relevant de la Province de Sefrou, où il a posé la première pierre de l’école communautaire Sidi Lahcen.

Ce nouvel établissement,dont les travaux de construction nécessiteront environ 6 millions de DH, comprend 6 salles de classe pouvant accueillir 240 élèves, une salle multimédia, un pavillon administratif, une bibliothèque, un terrain de sport et des logements de fonction.

Accompagné du Gouverneur de la Province de Sefrou, M. Omar Touimi Benjelloun, le ministre s’est enquis de l’état d’avancement des étudesau niveau de l’école communautaire Ighzaren. Cette école, qui a été inaugurée en 2015, accueille 264 élèves et comprend 10 salles de classe.

Par la suite, M.Amzazia procédé, au niveau de la communeTaynnast relevant de la Province de Taza,à l’inauguration de l’internatdu collège Al Farabi ; lequel internat bénéficie à 80 élèves issus de la même commune.

Cet établissement, dont la construction a coûté plus de 6,4 millions de DH, vise à améliorer les conditions de scolarisation en milieu rural et à lutter contre l’abandon scolaire.

 

 

Partager sur Facebook