Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion du Bureau politique du parti :

– Le Mouvement Populaire salue hautement le contenu du Discours Royal prononcé à l’occasion de l’ouverture de l’année législative du Parlement et souligne l’importance des deux pôles confiés au parti dans le cadre de la nouvelle structure gouvernementale

– Création d’un comité chargé d’examiner les soubassements des évènements malheureux intervenus lors du Conseil national de la Jeunesse Harakie, d’œuvrer à la réconciliation des protagonistes et de proposer des solutions consensuelles jetant les bases d’une jeunesse harakie forte et structurée

 Saliha Boujraf

Le Bureau politique du Mouvement Populaire a tenu, le mardi 15 octobre 2019 au siège du Secrétariat général du parti, sa réunion ordinaire sous la présidence de M. Mohand Laenser,Secrétaire général du parti.

Cette réunion a été consacrée à l’examen et à la discussion des derniers développements et de questions liées aux affaires internes du parti.

Après un débat approfondi et constructif, la réunion a abouti à ce qui suit :

Premièrement :le parti salue hautement le contenu du Discours Royal prononcé à l’occasion de l’ouverture de l’année législative du Parlement, et plus particulièrement les orientations stratégiques visant immuniser et à rehausser l’action politique et institutionnelle en tant que point de départ pour soutenir la dynamique de développement et de promotion des investissements, à travers l’implication du système bancaire dans les enjeux du développement économique et social afin d’élargir les opportunités d’emploi et d’intégration des jeunes ; lesquels enjeux s’inscrivent dans le cadre de la transformation stratégique dont les contours ont été tracés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, dans Son discours historique à l’occasion de la Fête du Trône, en définissant son nouveau horizon politique et de développement et ses piliers fondés sur les compétences et l’intégration des élites qualifiées.

Deuxièmement : après une analyse de la nouvelle composition et structure engendrée par le récent remaniement gouvernemental, les membres du Bureau politique ont souligné l’importance des deux pôles dont la gestion a été confiéeau parti au regard de leur caractère stratégique et social, mettant en exergue à cet égard l’importance primordiale des secteurs de l’éducation, de la formation, de l’habitat, de la politique de la ville et de l’aménagement du territoire national dans l’élaboration et la mise en œuvre du nouveau modèle de développement, sachant que l’essence de ces Secteurs consiste en l’investissement dans l’élément humain et le territoire.

Après avoir félicité M. Saïd Amzazi et Mme Nezha Bouchareb pour la confiance que leur a accordée Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, le Bureau politique du parti a invité les deux ministres à mettre leurs compétences au service de l’intérêt de la nation et des citoyens et à traduire leurs efforts, en coopération avec les différentes composantes du parti, en vue d’assurer le succès de cette présence qualitative du Mouvement Populaire dans la nouvelle formation gouvernementale et de relever les enjeux de la prochaine étape avec ses échéances politiques et de développement.

Les membres du Bureau politique du parti ont également rendu hommage au travail sérieux et aux empreintes avec lesquelles les membres du parti ont marqué leur présence dans le gouvernement précédent et dans les départements gouvernementaux qu’ils ont supervisés, exprimant leur aspiration à œuvrer pour assurer la présence de davantage de compétences harakies dans les prochains processus en relation avec le renouvellement des élites sur les plans institutionnel et administratif.

Troisièmement : en ce qui concerne les affaires internes du parti, le Bureau politique a passé en revue les événements malheureux enregistrés lors de la première session du Conseil national de la Jeunesse Harakie en tant qu’organisation parallèle du parti dotée de l’autonomie organisationnelle et de gestion ; lesquels événements sont étrangers aux militantes et militants harakis et à un parti qui croit et le fera toujours que le lieu naturel de la résolution des différends est sous le toit des institutions.

A cet égard, le Bureau politique a créé un comité qui sera chargé d’examiner les soubassements des dits évènements malheureux, d’œuvrer à la réconciliation des protagonistes et de proposer des solutions consensuelles jetant les bases d’une jeunesse harakie forte et structurée.

S’agissant de certains dossiers disciplinaires dont les décisions lui ont été soumises  par la Commission de discipline et de sanction, le Bureau politique a convenu de surseoir à la prise de décisions à ce sujet en attendant la satisfaction de toutes les garanties et règles énoncées dans les statuts du parti, tout en mettant l’accent sur la nécessité de respecter les compétences reconnues aux structures du parti, au premier rang des quelles la Commission de discipline et de sanction, et de faire prévaloir la loi.

Quatrièmement : en ce qui concerne les fausses allégations colportées par certains sites et journaux au sujet de la situation du parti et de l’existence de fractures et de conflits au sein de ses structures, les membres du Bureau politique ont unanimement démenti et dénoncé ces allégations infondées, exprimant leur ferme condamnation de toutes les tentatives désespérées de porter atteinte aux symboles et aux institutions du parti et de fabriquer de toutes pièces des allégations vides ; lesquelles tentatives sont le fait en particulier d’autres protagonistes partisans, qui devaient s’interroger autour de leur « sombre avenir » plutôt que de s’immiscer dans les affaires d’un parti grand et authentique de l’envergure du Mouvement Populaire, qui sait d’où il vient et où il va. Les conditions positives de déroulement de la réunion, la capacité de gérer les différends dont ont fait montre les membres du Bureau politique et l’appel collectif à faire prévaloir l’unité des rangs et des objectifs apportent, à cet égard, la bonne réponse à tous ceux qui cherchent sans succès à dresser une fausse image de la réalité du Mouvement Populaire.

Partager sur Facebook