Dans une question adressée au ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur : Le Groupe Haraki s’interroge sur la mise en place d’un statut spécifique aux Nouabs des terres collectives

Saliha Boujraf

Dans une question adressée à M. Noureddine Boutayeb, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, le Groupe Haraki à la Chambre des Représentants s’est interrogé sur la mise en place d’un statut spécifique aux Nouabs des terres collectives afin de les inciter à jouer leur rôle pour garantir l’intégrité et la bonne gestion de ces terres.

Intervenant lors de la séance des questions orales tenue lundi dernier à Rabat, M. Mohamed Simou, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants, a affirmé que malgré l’importance du rôle qu’ils jouent, les Nouabs des terres collectives ne jouissent pas d’une situation statutaire, à l’instar d’autres corps qui disposent de statuts et d’indemnités.

Partager sur Facebook