Lors de la réception d’une délégation de l’association « Joussour- Forum des femmes marocaines » :

Il met l’accent sur la nécessité de redoubler d’efforts pour garantir une plus grande représentation de la femme au sein des instances politiques

 SalihaBajaraf:

Mohand Laenser, Secrétaire général du Mouvement Populaire, a reçu, mercredi dernier au siège du Secrétariat général du Mouvement Populaire à Rabat, une délégation de l’association « Joussour – Forum des femmes marocaines », présidée par Mme Oumaïma Achour et ce, dans le cadre desrencontres institutionnelles de plaidoyer tenues par cette association en faveur des mécanismes de promotion de la parité.

Cette réunion, à laquelle ont assisté M.LahcenSekkouri, membre du Bureau politique et coordinateur chargé de la supervision du Pôlede gestion et d’organisationdes affaires du Secrétariat général du parti du Mouvement populaire, Mme NezhaBouchareb,Présidente del’organisation des Femmes Harakies, et Mme KaîimaMazi, Vice-présidente du Réseau des femmes parlementaires arabes, a été consacrée à l’examendes moyens de mise en œuvre des mécanismes de promotion de la parité.

Dans ce contexte, M. Laenser a salué cette initiative et s’est félicitédu rôle joué par la femme marocaine dans les différents domaines, affirmant à cet égard « grâce à Dieu, la femme marocainea imposé sa présence dans tous les domaines et a un rôle vital au sein de la société, ce qui requiert des forces politiques de redoubler d’efforts pour lui garantirune représentation plus grande au sein des instances politiques ».

Par ailleurs, M. Laenser a rappelé sa position personnelle en faveur de la femme, ainsi que la position du parti du Mouvement Populaire, qui a été pionnierà renforcer la position de la femme dans le paysage politique, soulignant la nécessité de consulter le Bureau politique du parti à ce sujet.

Il convient de signaler que le plaidoyer de l’association« Joussour – Forum des femmes marocaines »repose sur un certain nombre de principes, à savoir « l’égalité entre les femmes et les hommes est un droit fondamental irréversible », « les discriminations fondées sur le genre doivent être prises en considération », « la participation égale des femmes et des hommes dans la prise de décision est une condition fondamentale pour l’édification d’une société démocratique » et « l’intégration de l’approche genre dans toutes les politiques publiques, les normes juridiques et les programmes de développement est essentielle pour le développement de l’égalité entre les femmes et les hommes ».

Le plaidoyer de cette association rappelle également de nombreux engagements, tels que l’obligation faite au Chef du gouvernement d’œuvrer à intégrer le principe de parité dans les candidatures aux postes supérieurs soumis à l’approbation de Sa Majesté le Roi, ainsi qu’au niveau des nominations relevant du Chef du gouvernement, le respect par les deux chambres du Parlement du principe de la parité dans la composition de leurs organes délibératifs et la prise en compte par toutes les instances constitutionnelles du principe de la parité dans leur composition et au sein de leurs organes délibératifs.

Partager sur Facebook