El Aâraj lance les travaux de restauration et de réhabilitation de la Medersa et la Nécropole Mérinides de Chellah à Rabat

Saliha Bajaraf:

Les travaux de conservation, restauration et de réhabilitation de la Medersa et de la Nécropole Mérinides au site archéologique de Chellah ont été lancés, hier mercredi, en présence du ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed El Aâraj, et du Wali de la Région Rabat-Salé-Kénitra, Gouverneur de la Préfecture de Rabat, M. Mohamed Yaâcoubi.

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, M. El Aâraj a affirmé que les projets lancés aujourd’hui interviennent en application des Hautes Orientations Royales relatives à la protection du patrimoine culturel, à la réhabilitation des sites archéologiques et à la sauvegarde du patrimoine architectural et historique dont regorge le Royaume du Maroc.

El Aâraj a ajouté que la réhabilitation de la Medersa Merinide et de la Nécropole de Chellah s’inscrit parmi les grands projets lancés dans le cadre du programme « Rabat, Ville des Lumières et Capitale Marocaine de la Culture » et visant à réhabiliter, sauvegarder et promouvoir les monuments historiques de Rabat, en particulier le site historique de Chellah.

Le ministre a souligné, à cet égard, que la réhabilitation des sites archéologiques renforcera leur contribution au développement économique du Royaume.

Il est à signaler que les travaux de restauration, de sauvegarde et de valorisation de la Medersa Mérinide au site historique de Chellah, nécessitant une enveloppe budgétaire de plus de 4 millions de DH et réalisés sous la supervision du ministère de la Culture et de la Communication et en partenariat avec l’Agence italienne pour la coopération au développement (AICS), porteront notamment surla restauration du minaret de la Medersa, de pans de sa muraille et de sa porte d’entrée, outre la protection des éléments décoratifs existants de la Medersa.

Pour leur part, les travaux de conservation, de restauration et de mise en valeur de la nécropole Mérinide au site historique deChellah et de ses dépendances seront réalisées sous la supervision du ministère de la Culture et de la Communication et en partenariat avec la société Rabat Aménagement.

Nécessitant une enveloppe budgétaire dépassant 7 millions de DH, ces travaux couvriront notamment la restauration des murs intérieurs et extérieurs de la Nécropole et de ses dépendances, de la mosquée, du mihrab et du minaret, en plus de la restauration du mausolée d’Abou Al Hassan et du canal d’eau romain.

Le projet de restauration et de réhabilitation de la Medersa et de la Nécropole Mérinides au site archéologique de Chellah prévoit les éléments techniques nécessaires à la sécurisation et l’exploitation du site et tiendra compte de l’importance de l’élément environnemental en vue de préserver la population des cigognes blanches qui fait la célébrité du site de Chellah.

La site historique de Chellah constitue l’une des plus anciennes agglomération humaines ayant été construites à l’embouchure de l’oued Bouregreg. Le site a été choisi par les Mérinides pour y édifier leur nécropole et ce, sous le règne d’Abou Al Hassan Ali.

Partager sur Facebook