Laenser exhorte les militantes harakies à adopter une politique de proximité et de communication continue avec les bases féminines afin de remporter le parti des troisièmes élections parlementaires sous la constitution de 2011

Saliha Boujraf

Mohand Laenser, Secrétaire général du Mouvement Populaire, a salué,la soirée du vendredi dernier à Bouznika,les réalisations des femmes marocaines en général et des femmes harakies en particulier, notamment les acquis qu’elles ont pu capitaliser dans différents domaines, ce qui a rendu leur présence plus efficace.

S’adressant aux participantes au 4ème Congrès national de l’Association des Femmes Harakies, M. Laenser a affirméque « les femmes ont réussi à accéder aux plus hauts postes de prise de décision. Votre congrès coïncide aujourd’hui avec l’élection de Mme M’barka Bouîida du parti du Rassemblement National des Indépendants (RNI) comme présidente du conseil de la Région Guelmim-Oued Noun, devant ainsi la première femme marocaine à présider un conseil régional dans le Royaume, ce qui ne peut que renforcer notre fierté des réalisations des femmes marocaines. Nous saisissons cette occasion pour la féliciter pour ce poste et lui souhaiter davantage de succès aux femmes ».

S’exprimantà l’ouverture du 4ème Congrès national de l’Association des Femmes Harakies, organisé sous le thème « Des militantes harakies pour un Marocpionnier et prometteur », M. Laenser a souligné que « malgré le progrès tangible qu’a connu la situation des femmes, il faudrait reconnaître que cette situation demeure toujours régie par un système de valeurs, d’idées et de pratiques qui cherchent à consacrer l’infériorité des femmes, leur oppression et leur marginalisation ».

Laenser a ajouté « à l’heure actuelle, nous sommes confrontés à un seul et unique défi que tout le monde, femmes et hommes, sont appelés à relever. Cela consiste à réaliser l’égalité entre les femmes et les hommes et à changer les mentalités, sachant que nous avons, au sein du Mouvement Populaire, des hommes qui sont convaincus de la nécessité de rendre justice aux femmes et qui plaident en faveur de cela avec conviction, certitude et détermination ».

Par ailleurs, M. Laenser a rappelé que l’histoire des femmes marocaines atteste qu’elles jouissaient toujours d’un statut qui frôle la sacralité, que ce soit dans les villages, les montagnes ou le Sahara, ce qui dérange certains mentalités sclérosées qui veulent imposer une tutelle sur les femmes et les considèrent comme des êtres imparfaits, s’appuyant en-cela sur interprétation erronée de la religion.

Laenser a souligné, à cet égard,la volonté du Mouvement Populaire de promouvoir les conditions des femmes où qu’elles se trouvent dans les villes, les villages ou les montagnes et d’œuvrer pour créer un climat et des conditions leur permettant de faire reconnaître leur rôle dans leur pays et leur importance pour la construction de l’avenir.

Laenser a poursuivi « aujourd’hui, les femmes ont pu imposer leur présence dans tous les domaines et ont réalisé de nombreux acquis, grâce à la Haute Volonté Royale et grâce à l’arsenal juridique s’appuyant surun référentiel des droits de l’Homme dans ses dimensions universelles.

Laenser a précisé, cependant, qu’il ne suffit pas seulement de modifier les lois, car il faudrait redoubler d’efforts pour changer les mentalités, y compris celles des femmes, car on découvre souvent que le véritable ennemi des femmes est la femme elle-même.

Dans ce sens, M. Laenser a exhorté les militantes harakies à s’engager davantage dans le processus de changement des mentalités, affirmant à cet égard« je n’ai pas le moindre doute que vous êtes à la hauteur cette responsabilité ».

D’autre part, M. Laenser a salué le travail colossal et le bilan honorable de la Commission préparatoire du 4ème Congrès national de l’Association des Femmes Harakies,présidé par MmeHalima Assali, qui a supervisé toutes les étapes préparatoires avec patience, sagesse et volonté de rassembler tous les rangs et de mobiliser toutes les potentialités féminines harakies sans exclusion ni discrimination.

Dans ce sens, M. Laenser a adressé ses félicitations à MmeAssali et à travers elle à toutes les membres de la Commission préparatoire et des comités thématiques qui en sont issus, évoquant à cette occasion la mémoire de la regrettée défunte Zahra Cheguaf en affirmant « elle a contribué, avec sincérité et un dévouement inégalables, dans le renforcement de votre organisation et est demeurée, malgré sa situation critique à cause de la maladie, solide, forte et résolue, et sa présence dans l’organisation s’est poursuivie jusqu’à son décès ».

Laenser a souligné, à cet égard, que l’Association des Femmes Harakies a une certaine spécificité, précisant que le positionnement dans cette organisation n’est pas en contradiction avec le rôle de la femme en tant que militante au sein duparti du Mouvement Populaire, qui constitue la « grande tente » qui nous rassemble tous, femmes, hommes et jeunes, dans le seul but de renforcer la présence et la performance du parti afin de servir le pays avant tout autre chose.

Le Secrétaire général du parti du Mouvement Populaire n’a pas manqué d’attirer l’attention des militantes harakies à la nécessité de changer et d’améliorer leur mode de fonctionnement à travers l’adoption d’une politique de proximité via le renforcement des structures de l’organisation féminine harakie aux niveaux local, provincial et régional, tout en mettant en place un programme d’action précis et régulier, garantissant une communication continue avec les bases féminines, qu’elles soient des femmes harakies ou des femmes sympathisantes.

S’adressant aux congressistes, M. Laenser a affirmé « un grand travail vous attend immédiatement après le congrès, similaire au cahier des charges du nouveau mandat, qui sera marqué par l’organisation des troisièmes élections législatives sous la constitution de 2011 ».

 

 

Partager sur Facebook