El Aâraj : L’adoption par la Chambre des Représentants du projet de loi organique définissant le processus de mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe constitue « un moment historique »

Saliha Boujraf:

Mohamed El Aâraj, ministre de la Culture et de la communication,a souligné que l’adoption, lundi dernier, par la Chambre des représentants du projet de loi organique définissant le processus de mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazigh constitue « un moment historique » qui s’inscrit dans le cadre de l’application de l’article 5 de la Constitution.

Dans une déclaration mardi dernier à la presse, le ministre a précisé que ce projet de loi organique aura un rôle essentiel dans le processus de mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe qui constitue un patrimoine commun de tous les Marocains sans exception, eu égard au fait qu’il comprend des dispositions relatives à l’intégration de la langue amazighe dans l’enseignement, la justice et les médias et tous les domaines prioritaires de la vie publique.

El Aâraj a ajouté que ce projet de loi organique contribuera à la promotion de la langue amazighe et à la protection de son héritage culturel et civilisationnel, indiquant que ce projet de loi constitue un pas important dans le processus de consécration des acquis réalisés en la matière.

D’autre part, le ministre a précisé que l’adoption par la Chambre de Représentants du projet de loi organique portant création du Conseil national des langues et de la culture marocaines s’inscrit aussi dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la Constitution et de l’accompagnement des grands défis liés à la politique linguistique du Maroc.

El Aâraja considéré que le Conseil national des langues et de la culture marocaines est une institution constitutionnelle de référence en matière de politique linguistique, indiquant qu’elle sera dotée d’importantes attributions, consistant notamment en la proposition des grandes orientations stratégiques à même de promouvoir les langues et la culture marocaines.

Le ministre a poursuivi que le Conseil œuvrera à préserver et à valoriser le patrimoine culturel marocain, en accordant un intérêt particulier à tous les dialectes et expressions culturelles marocaines.

Il est à rappeler que la Chambre des Représentants avait adopté, lundi dernier à l’unanimité, le projet de loi organique définissant le processus de mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe, ainsi que les modalités de son intégration dans l’enseignement et dans les domaines prioritaires de la vie publique, ainsi que le projet de loi organique portant création du Conseil national des langues et de la culture marocaines.

 

Partager sur Facebook