M.Amzazi annonce les mesures prises pour garantir le déroulement des épreuves de baccalauréat dans les meilleures conditions

Saliha Boujraf

Le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Saïd Amzazi, a souligné, jeudi dernier à Rabat, que de grands efforts sont déployés pour garantir le déroulement des épreuves du baccalauréat dans les meilleures conditions.
M.Amzazi, qui a présenté un exposé devant le Conseil de gouvernement sur les examens du baccalauréat au titre de la session de juin 2019, a fait état de la mobilisation des ressources supplémentaires et de la formation de 153 commissions regroupant 1.048 membres de différents secteurs qui ont procédé à l’élaboration de 459 sujets d’examen.
De même, il a été procédé au renforcement des mesures de sécurisation des documents relatifs à ces épreuves en conférant à Bank Al Maghrib par le biais de Dar As-Sikka la prérogative de concevoir, de réaliser et de sécuriser le diplôme de Baccalauréat et les relevés de notes obtenues.
Le ministre a indiqué que le nombre des candidats s’élève à 441.065 élèves (soit une hausse de 0,3% par rapport à l’année précédente), dont 332.298 sont des élèves scolarisés, contre 108.767 candidats libres (environ 25 % de l’effectif global des candidats). Les filles représentent 48 % du total des candidats, alors que le nombre des candidats dans toutes les branches scientifiques et techniques a atteint cette année 244.000 élèves, soit 56 % (dont 64 % sont scolarisés).
Pour ce qui est des filières du baccalauréat international (français et anglais), le nombre de candidats a enregistré un bond de 36% pour atteindre 24.979 candidats en 2019 contre 18.326 en 2018, tandis que le nombre des candidats au baccalauréat professionnel est passé de 2.115 l’année précédente à 8.178 cette année, répartis sur 19 filières, dont le pôle professionnel commercial (3.524 candidatures). Pour la première fois, 729 candidats libres sont inscrits cette année au titre du baccalauréat professionnel.
S’agissant des candidats en situation du handicap, dont le nombre est passé de 242 en 2018 à 400 candidats cette année, le ministre a souligné que ces candidats bénéficieront, selon le type et le degrés du handicap, de mesures d’adaptation des conditions de déroulement des épreuves et de la correction, ainsi que de mesures d’adaptation des épreuves lors de l’examen national unifié du baccalauréat. De même, le nombre des épreuves qui seront réadaptés selon leur situation a été revu à la hausse, passant de neuf filières en 2018 à 13 filières cette année.
Par ailleurs, le ministre a annoncé la poursuite des efforts de réadaptation des langues des épreuves au profit des candidats issus d’autres systèmes éducatifs, à l’instar des fils des migrants marocains de retour à la mère-patrie et des fils des migrants établis dans le Royaume.
Par ailleurs, 1.500 centres ont été affectés au déroulement des examens et 350 centres à la correction au niveau provincial, tandis que les mesures de lutte contre la triche aux examens ont été renforcées à travers le lancement de campagnes de sensibilisation provinciales, régionales et nationales.
En plus de la sensibilisation aux effets néfastes de la triche aux examens, chaque candidat est appelé à fournir une déclaration et un acte d’engagement légalisé dans lequel il atteste avoir pris connaissance des lois et règlements concernant la triche aux examens et les sanctions qui en découlent.
En outre, le ministre a indiqué que des commissions de veille et de suivi ont été mobilisées aux niveaux provincial, régional et national pour lutte contre la triche, en plus de l’acquisition de matériel de détection des cas de fraudes, soulignant que les cas de triche ont régressé au cours des dernières années.
M. Amzazi a précisé que les résultats de la session ordinaire des examens du baccalauréat seront annoncés le 26 juin 2019, alors que les épreuves de la session de rattrapage auront lieu les 4, 5, 6 et 8 juillet prochain et leurs résultats seront annoncés le 13 juillet 2019, ce qui permettra une préparation précocede la prochaine rentrée universitaire.
Le ministre s’est félicité, dans ce sens, du soutien apporté par les services du ministère de l’Intérieur en matière d’accompagnement de l’opération de déroulement des examens de baccalauréat dans des conditions saines et positives, insistant sur l’impératif de mobiliser tous les partenaires, parties et familles et l’ensemble des intervenants en vue de réunir les conditions adéquates pour le bon déroulement des examens.

Partager sur Facebook