Intenses activités de M. Rherras en Corée du Sud

Saliha Bajaraf

Mohamed Rherras, Secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle, s’est entretenu, lundi dernier à Séoul, avec la présidente de l’Agence coréenne de développement international (KOICA), Mme Mi-Kyung, au sujet notamment des moyens de renforcer la coopération dans le domaine de la formation professionnelle.

Lors de cet entretien auquel a pris part l’Ambassadeur du Maroc en Corée du Sud, M. Chafik Rachadi, M. Rherras a rappelé les relations distinguées liant le Royaume du Maroc et la République de Corée du Sud, ainsi que les jalons importants qui ont marqué l’histoire des relations entre les deux pays et les efforts déployés par les responsables des deux parties pour développer ces relations.

Rherras a ajouté que cette visite s’inscrit dans le cadre de l’activation des conventions de partenariat conclues entre le Maroc et la Corée du Sud dans les domaines de l’éducation et de la formation, ainsi que dans le contexte de la mise en œuvre par le Maroc de la feuille de route pour le développement de la formation professionnelle présentée à Sa Majesté le Roi Mohammed VI en date du 04 avril 2019.

Le Secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle, en visite de travail en Corée du Sud du 27 au 30 mai courant, a présenté les piliers de ladite feuille de route, qui concernent notamment la mise à niveau de l’offre de formation professionnelle, la création d’une nouvelle génération d’établissements de formation professionnelle, l’adoption d’approches pédagogiques modernes, la professionnalisation des jeunes exerçant dans le secteur informel pour faciliter son accès au secteur formel, l’orientation précoce et l’amélioration de l’attractivité de la formation professionnelle.

Par ailleurs, M. Rherras s’est félicité de la coopération fructueuse et constructive entre le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et l’Agence coréenne de coopération internationale dans divers domaines de la formation professionnelle.

Rherras a mis l’accent,à cet égard, sur les deux projets relatifs à la fondation de l’entreprenariat etdes moyennes entreprises et à la création de l’Institut national de formation des formateurs et des tuteurs, eu égard au caractère transversal de ces deux projets qui couvrent les différents axes de la feuille de route pour le développement de la formation professionnelle.

Dans ce sens, M. Rherras a souligné l’importance de prévoir davantage de bourses et de sièges aux jeunes Marocains désireux de parachever leurs études en Corée du Sud.

Pour sa part, la Présidente de l’Agence coréenne pour la coopération internationale (KOICA) a salué les efforts déployés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur de la promotion et de la prospérité du Maroc, exprimant par la même occasion son admiration de la nouvelle feuille de route, en particulier des volets où la Corée du Sud est considérée comme pionnière, tout en appelant à l’encouragement de l’esprit d’entreprenariat chez les jeunes.

En outre, Mme Mi-Kyung s’est félicité de l’état d’avancement de la mise en œuvre des programmes de coopération entre l’Agence coréenne pour la coopération internationale et le Secrétariat d’Etat chargé de la Formation professionnelle, et plus particulièrement de l’Institut de formation aux métiers de l’automobile, qui a entamé la formation de stagiaires issus d’Afrique sous une supervision conjointe marocaine et sud-coréenne.

Mme Mi-Kyunga exprimé sa pleine disposition à poursuivre et à renforcer la coopération entre les deux parties et à examiner tous les moyens possibles pour accompagner la mise en œuvre de la nouvelle feuille de route pour le développement de la formation professionnelle.

Le même jour, le Secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle, accompagné de l’ambassadeur du Maroc en Corée du Sud et la délégation marocaine,a visité à l’incubateur spécifique au prix coréen de la microentreprise, dont la gestion est assurée par le ministère coréen des petites et moyennes entreprises et l’agence coréenne des petites et moyennes entreprises.

Au cours de cette visite, des explications ont été fournies à la délégation marocaine sur le rôle des PME dans le développement économique et social en Corée du Sud et le soutien apporté à ces entreprises aux niveaux technique, administratif et commercial, compte tenu de la position qu’elles occupent dans le tissu économique de ce pays, de leur capacité à générer des opportunités d’emplois importantes et de leur contribution substantielle à la création de la valeur ajoutée.

La délégation marocaine, qui effectue une visite de travail en Corée du Sud sous la présidence du Secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle, est composée des représentants des départements gouvernementaux et entités concernés par la mise en œuvre de la feuille de route pour le développement de la formation professionnelle.

 

Partager sur Facebook