El Aâraj s’enquiert à Al Hoceima du déroulement des travaux de projets relatifs à la préservation du patrimoine culturel

Saliha Boujraf:

Mohamed El Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, a effectué, samedi dernier, une visite d’inspection et de reconnaissance pour s’enquérir de l’avancement des travaux de restauration et d’entretien des sites et monuments historiques dans la Province d’Al Hoceïma, dont la réalisation s’inscrit dans le cadre de la Convention d’aménagement territorial de la Province d’Al Hoceïma « Al Hoceïma,Manarat Al Moutawassit », signée devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Un communiqué du ministère de la Culture et de la Communication (Département de la Culture) a indiqué que cette visite a concerné le chantier de restauration et d’aménagement du site archéologique de la ville historique Al Mazama dans la commune Aït Youssef Ou Ali, le chantier de restauration de la Kasbah historique Snada dans la commune de Snada, ainsi que le chantier de restauration des édifices archéologique de la ville de historique Bades.

Le communiqué a ajouté qu’après s’être enquis du déroulement des travaux dans ces différents sites, le ministrea noté avec une grande satisfaction l’avancement des travaux dans bon de nombre des chantiers susmentionnés, relevant l’achèvement du chantier relatif à la forteresse de Torres, alors que le taux de réalisation des travaux de restauration et d’aménagement a atteint 85% au niveau des sites archéologiques de Bades et de la Kasbah Snada et 60% au niveau du site de la ville historique Al Mazama.

Il est à noter que le chantier de restauration et d’aménagement d’El Kelâa Al Hamra (La Forteresse Rouge) a été programmé et devra démarrer ses travaux au cours de la première semaine du mois de mai 2019.

Il est à signaler que ces projets de préservation du patrimoine s’inscrivent dans le cadre  de la stratégie du ministère de la Culture et de la Communication – Département de la culture – visant à préserver et à protéger le patrimoine culturel riche et varié de la Province d’Al Hoceïma et sa valorisation, afin qu’il puisse jouer son rôle en tant que l’un des affluents du développement économique et social inclusif.

Partager sur Facebook