Lors d’un séminaire sous le thème « Le projet de loi-cadre,une voie essentielle pour la réforme du système d’éducation et de formation » :Laenser réaffirme l’attachement du Mouvement Populaire à la proposition d’enseigner les matières scientifiques en langues étrangères

Il souligne que la langue arabe est la bienvenue, que la langue amazighe est indispensable et que les langues étrangères dans l’enseignement sont nécessaires

 Saliha Boujraf:

Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement populaire, a réaffirmé, samedi dernier à Rabat,l’attachement du parti à la proposition d’enseigner les matières scientifiques en langues étrangères.

Intervenant lors d’un séminaire organisé par le Mouvement populaire sous le thème « Le projet de loi-cadre, une voie essentielle pour la réforme du système d’éducation et de formation », M. Laenser a affirmé en s’adressant à l’audience « en tant que citoyens marocains, nous sommes attachés à notre identité nationale, à la multiplicité de nos langues et à la diversité de notre culture, mais ne ferons pas de surenchère par rapport à la question de la langue d’enseignement. De même, nous ne pouvons pas continuer à adopter un dualisme en matière de langue d’enseignement. Nous voulons que nos enfants aient les mêmes chances en matière d’enseignement ».

Par ailleurs, M. Laenser a mis l’accent sur la nécessité de se pourvoir des moyens pour assurer l’égalité en matière d’enseignement pour l’ensemble des enfants du peuple marocain et leur permettre d’accéder à une offre linguistique diversifiée, ajoutant qu’il n’a pas besoin de rappeler que certains de ceux qui défendent l’enseignement en langue arabe inscrivent leurs enfants pour suivre leurs études dans les écoles des missions étrangères.

Après avoir souligné la nécessaire intégration de langues vivantes dans l’enseignement marocain, M. Laenser a rappelé « nous avons tous étudié en langue étrangère et nous avons appris par la suite la langue arabe ».

Précisant que la position du parti du Mouvement Populaire à cet égard est claire et que les intérêts du peuple marocain sont au-dessus de toute autre considération, M. Laenser a assuré « nous ne pouvons pas continuer dans dessu renchères stériles au sujet de l’enseignement des sciences en langue étrangère aux enfants des Marocains, parce que la justice linguistique au-dessus de tout autre calcul politique ».

Régissant aux défenseurs de l’arabisation, M. Laenser a affirmé « ils nous accusent d’être un lobby francophone. Mais aujourd’hui, il est temps que les Marocains prennent conscience de l’intérêt de leurs enfants ».

Laenser n’a pas omis de rappeler que l’arabe et l’amazigh sont les deux langues officielles du pays conformément à la constitution du Royaume, soulignant l’importance de faire face à tous les obstacles qui entravent l’accélération de l’activation du caractère officiel de la langue amazighe, affirmant dans ce sens « nous défendons l’identité marocaine et nous ferons face à tout ce qui pourrait entraver la mise en œuvre et l’activation de la langue amazighe et la réforme du système éducatif. Aujourd’hui, nous voulons que les enfants du peuple marocain soient ouverts sur toutes les langues, car ils ont besoin d’apprendre toutes les langues et, bien entendu, cela n’est nullement réducteur à l’égard des deux langues officielles : l’arabe et l’amazigh ».

Le Secrétaire général du Mouvement Populaire a conclu son intervention en déclarant « la langue arabe est la bienvenue, la langue amazighe est indispensable. De même, l’enseignement des langues étrangères est nécessaire ».

Partager sur Facebook