El Aâraj souligne le rôle pionnier du Maroc sur la scène culturelle internationale lors d’uneconférence organisée à Casablanca par le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger

Saliha Bajaraf:

Mohamed El Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, a affirmé, vendredi dernier à Casablanca, que le renforcement du rayonnement culturel du Maroc sur le plan international et la mise en œuvre du plan stratégique de la culture marocaine à l’étranger sont parmi les principaux enjeux et préoccupations du ministère en vue de mettre en exergue le rôle pionnier du Maroc et sa position distinguée sur la scène culturelle internationale.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture de la participation du Conseil de la communauté marocaine à l’étrangerdans la 25ème édition de la Foire internationale de l’édition et du livre (SIEL), M. El Aâraj a indiqué que la discussion des défis auxquels fait face la culture marocaine au-delà des frontières nous interpelle tous, eu égard au fait que le rayonnement culturel de notre pays sur le plan international requiert encore beaucoup de travail.

Le ministre a souligné, dans ce sens, que le Maroc, au regard de sa position géographique stratégique et de son ancrage culturel et historique, devrait jouir d’une présence distinguée sur la scène culturelle internationale, d’autant plus que sa richesse culturelle et sa diversité linguistique l’habilitent à être aux premiers rangs durayonnementculturel international.

Par ailleurs, M. El Aâraja considéré que le rayonnement de la culture marocaine au-delà des frontières requiert essentiellementde jeter les bases de l’émergence d’industries culturelles fortes, œuvrant de manière intensivement et exclusivement à l’exportation vers l’étranger du produitculturel marocain.

El Aâraj a noté, à cet égard, que le ministère de la Culture et de la Communication (Département de la culture) œuvre dans ce sens à travers l’apport d’un soutien aux différents domaines culturels via le lancement d’appels d’offres et de projets sur la base de cahiers de charges précis,en plus de l’examen de toutes les propositions à même de renforcer davantage le rayonnement de la présence culturelle marocaine à l’étranger.

D’autre part, M. El Aârajs’est félicité de la position importante qu’occupe la communauté marocaine résidant à l’étranger et de son rôle remarquable dans l’incarnation de la culture marocaine et sa promotion dans le monde, saluant par la même occasion le travail entrepris dans ce sens par les institutions et les instances officielles et les associations de la société civilereprésentant cette communauté.

Le ministre a également évoqué le rythme d’ouverture culturelle du Maroc sur la communauté internationale, soulignant que cette ouverture s’est accélérée substantiellementgrâce à l’accueil par le Maroc d’activités culturelles internationales et à sa participation à des rencontres et manifestations culturelles à l’étranger et ce, afin de renforcer la diplomatie culturelle et de promouvoir la position du Maroc en tant que terrede dialogue et de connaissance mutuelle des cultures et des peuples.

Dans ce sens, M. El Aâraj a rappelé que le Maroc aétél’invité d’honneur des salons internationaux du livre à Pékin, au Québec et à Belgrade, soulignant le saut qualitatif qu’a réalisé la diplomatie culturelle, notamment dans les aspects en relation avec le retour du Maroc à l’Union africaine. Le ministre a poursuivi en évoquant, à titre d’exemple, la participation du Maroc aux travaux de la session ordinaire de comité technique spécialisé sur la jeunesse, la culture et le sport relevant de l’Union africaine en Algérie et à la table ronde organisée sous le thème « L’accès à l’information relative à l’agenda de l’Union africaine et à la charte de la renaissance culturelle dans le contexte de la déclaration de Cape Town » en Afrique du Sud, ainsi que l’organisation d’activités culturelles à Addis-Abeba au siège de l’Union africaine et à Copenhague en commémoration de la journée africaine.

El Aâraj a rappelé à cet égard également les nombreusesmanifestations, rencontres et conférences auxquelles le ministère avait participé ou que le Marocavait abritées, soulignant que toutes ces manifestations, rencontres et conférences ont mis l’accent sur la mise en exergue du rôle pionnier et de la position distinguée du Royaume du Maroc sur la scène culturelle internationale.

De son côté, M. Abdellah Boussouf, Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, a souligné l’objectif de l’organisation de ces conférencessur le thème « Le Maroc dans le monde, la culture marocaine au-delà des frontières », affirmant que ces rencontres sont l’occasion de jeter la lumière surle travail accompli par la communauté marocaine résidant à l’étranger dans la promotion de la culture marocaine à travers le monde.

Boussouf a noté que ces rencontres sont l’occasion aussid’examiner les moyens de renforcer la participation de cette communauté aux chantiers ouverts au Maroc, d’autant plus que les membres de cette communauté n’ont cessé de réaffirmer leur appartenance et leur attachement à la patrie et leur volontéde contribuer à la promotion de la culture marocaine, qui est garante del’attachement des Marocains du monde à leur patrie.

 

Partager sur Facebook