Dans un commentaire au nom du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers : M. Hmia appelle le ministère de la Santé à organiser des caravanes médicalesdans les zones rurales et montagneuses pour y faire bénéficier les populations de la vaccination contre le virus grippal H1N1

– Il a mis l’accent sur l’importance de la communication via des campagnes d’information pour présenter les éléments nouveaux et les développements en matière d’infection

– Il a appelé à l’organisation de campagnes de sensibilisation pour expliquer le virus et les méthodes de prévention, plutôt que de se satisfaire de spots d’information ponctuels

 Saliha Bajaraf:

Le Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers, a appelé, mardi dernier à Rabat, le ministère de la Santé à organiser des caravanes médicales dans les zones rurales et montagneuses afin d’y faire bénéficier les populations des vaccins contre le virus grippal H1N1 et du diagnostic effectué par des équipes médicales et ce, en partenariat et en coopération avec les collectivités territoriales et la société civile.

Dans un commentaire lu au nom Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers de la réponse apportée par le ministre de la Santé à une question sur« la propagation de la grippe porcine », M. M’barek Hmia, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers, a appelé le ministère de la Santé à rehausser le niveau de vigilance et de suivi et à élaborer un plan proactif pour juguler la propagation de l’épidémie à travers la mobilisation d’équipes médicales pour accueillir les patients atteints de ce virus.

Hmia a également appelé le ministère de la Santé à mobiliser suffisamment de vaccins, de médicaments et d’antiviraux et à les mettre gratuitement à la disposition des citoyens au niveau de tous les centres hospitaliers et des pharmacies, tout en veillant à la restauration et à l’équipement des services de réanimation et à l’acquisition de masques de protection et de dispositifs supplémentaires pour surveiller la température dans les aéroports et les autres postes frontaliers.

Par ailleurs, M. Hmia a fait part de l’inquiétude du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers à l’égard de l’augmentation jour après jour du nombre des cas de décès et de patients atteints du virus de la grippe porcine.

S’adressant au ministre de la Santé, M. Hmia a affirmé, dans ce sens,« nous sommes confrontés à une véritable épidémie, malgré vos déclarations rassurantes qui ont souligné que l’atteinte du virus de la grippe saisonnière constitue une chose ordinaire, que la situation épidémiologique ne diffère pas de celles des années passées et que la propagation de ce virus est limitée. Nous considérons que la situation est inquiétante et qu’elle n’est pas ordinaire comme vous le pensez. Nous notons que l’extension du périmètrede propagation du virus ».

Dans ce sens, M. Hmia a mis l’accent sur la nécessité de communiquer avec les Marocains via l’organisation de campagnes d’information pour informer de l’évolution de l’infection par le virus H1N1 et de campagnes de sensibilisation pour expliquer le virus et les moyens de prévention, plutôt que de se satisfaire de spots d’information ponctuels.

Hmia, qui a appelé à rehausser le niveau de sensibilisation au sein des écoles et des instituts en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, n’a pas manqué de demander de renforcer les capacités du secteur privé en tant que partenaire de l’Etat et de mobiliser les moyens permettant d’accroître le niveau d’intervention du ministère de la Santé pour traiter les cas atteints du virus qui s’orientent vers les cliniques.

En outre, M. Hmia a plaidé en faveur d’une ouverture sur les expériences internationales pour tirer profit des expertises de certains pays en matière de lutte contre le virus de la grippe porcineet de sa prévention, ainsi qu’en matière de gestion de ce virus lorsqu’il se propage au point de devenir une épidémie, appelant le ministère de la Santé à s’inspirer également des recommandations des conseils de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Il est à signaler que M. Mustapha El Khalfi, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, Porte-parole du gouvernement, qui a répondu au nom du ministre de la Santé, a annoncéqu’un total de 16 cas de décès dus au virus grippal H1N1 a été enregistré, alors que 20 patients se sont rétablies et 36 autres sont toujours sous traitement.

Le ministre a indiqué, dans ce sens, que le système de vigilance sanitaire et de surveillance épidémiologique a été renforcé, à travers une campagne de communication proactive, précisant que le système d’observation épidémiologique et viral a été généralisé sur l’ensemble des cas d’infections respiratoires aiguës durant le mois de janvier dernier et qu’un suivi minutieux est assuré pour chaque cas sous traitement au niveau des services de réanimation dans les hôpitaux publics et privés sur l’ensemble du territoire national.

Le ministre a rappelé, d’autre part, que l’OMS avait annoncé les mêmes indicateurs statistiques que ceux annoncés par le Royaume en ce qui concerne la grippe saisonnière, ajoutant que chaque année, un échantillon des virus identifiés au Maroc est remis au centre de référence mondial situé à Londres pour l’examen de la constitution génétique, en vue de détecter toute mutation ou transformation génétique de la grippe saisonnière.

Partager sur Facebook