Chad :La mise à niveau et la réhabilitation de l’ancienne médina de Beni Mellal est au cœur du programme de mise à niveau urbaine

Saliha Bajaraf:

La mise à niveau et la réhabilitation de l’ancienne médina de Beni Mellal s’inscrit dans le cadre du programme de mise à niveau urbaine, à la fois dans sa première tranche (2011/2013) et dans sa deuxième tranche qui a été lancée fin 2018.

En effet, suite à l’enregistrement de cas d’effondrements de certaines maisons dans l’ancienne médina au cours des dernières années, en particulier lors des périodes marquées par les fortes précipitations pluviales, les parties concernées ont veillé à placer la question de mise à niveau de cette ancienne médina au cœur du programme de mise à niveau urbaine et ce, compte tenu de la valeur historique et civilisationnelle de l’ancienne médian de Beni Mellal et du fait qu’elle un grand pôle commercial.

Dans une déclaration à la presse à ce sujet, le Président du conseil communal de Beni Mellal, M. Ahmed Chada, a estimé que les fortes précipitations pluviales qu’a enregistrées Beni Mellal au cours des dernières années ont entraîné l’effondrement de certaines maisons de l’ancienne médina, qui constitue le nerf de l’économie locale.

Dans ce sens, M. Chad a noté que le travail conjoint mené avec l’Agence du Bassin Hydraulique de l’Oued Oum-Erbiaa, la Régie autonome de distribution de l’eau et de l’électricité du Tadla (RADEET) et le département ministériel chargé de l’Habitat a permis d’arrêter les effondrements et l’infiltration des eaux usées dans des habitations menacées.

Chada a indiqué, en outre, que le travail au sein du Comité de vigilance a également permis de dresser l’inventaire des maisons concernées par ce problème, dont le nombre a avoisiné 3.700 maisons, qui ont été classées en fonction du degré de risque et de menace.

Chada a poursuivi que, dans le cadre l’action commune avec les autres partenaires,des décisions ont été prises pour la réinstallation des habitants des maisons classées dans une situation dangereuse et ces décisions ont été exécutées, en plus du lancement de la démolition de ces maisons. M. Chad a indiqué que les habitants des dites maisons ont été compensés par l’octroi de parcelles de terrain dans l’un des lotissements de la ville, tout en leur accordant une indemnité financière de l’ordre de 20.000 DH et ce, dans le souci de préserver la sécurité et les vies des citoyens.

Le Président du Conseil communal de Beni Mellal a souligné, par ailleurs, que le conseil poursuivait ses travaux en coordination avec les différents partenaires afin de surveiller et suivre la situation du reste des maisons qui ont été inventoriées, faisant allusion à la coordination en cours avec le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, afin de réhabiliter l’ancienne médina et évoquant le démarrage des travaux d’aménagement des places, des espaces verts, des passages et des façade, ainsi que sur le plan de l’éclairage.

Chada a ajouté que ces travaux s’inscrivent dans le cadre de la première tranche d’un programme globalde mise à niveau urbaine et d’aménagement et ce, afin de redonner à l’ancienne médina son élégance et son attractivité en tant que patrimoine culturel et civilisationnel et que pôle économique de la ville de Beni Mellal.

D’autre part, M. Chada a rappelé à cette occasion la convention de partenariat que le Conseil communal de Beni Mellal a signé avec l’Association des commerçants afin d’œuvrer à l’aménagement, à la construction des façades des magasins commerciaux, en partenariat avec d’autres intervenants, afin d’uniformiser leur forme et de leur donner un cachet architectural alliant entre l’authenticité et la modernité, d’autant plus que les études relatives à cette question sont disponibles.

Chada a attiré l’attention, en outre, que l’ancienne médina compte la plupart des zaouïas de la ville de Beni Mellal, ce qui requiert d’initier une action participative avec le ministère des Habous et des Affaires islamiques et le ministère de la Culture et de la Communication pour examiner et développer des programmes relatifs à la réhabilitation de ces zaouïas.

Selon les données du Conseil communal de Beni Mellal, 742 maisons menaçant ruine ont été récemment recensés,dont 228 cas ont été traités, dans l’attente du traitement des 514 cas restants, comprenant 391 maisons utilisées et 123 maisons inhabitées.

Chada a rappelé que, dans le cadre des mesures prises par les autorités concernées, 91 parcelles ont été distribuées au profit de 154 familles, 526 décisions d’évacuation des maisons menaçant ruine ont été publiées, 236 décisions de démolition ont été prises, en plus de 205 recommandation de démolition.

 

Partager sur Facebook