Laenser souligne l’importance de la célébration du Nouvel An Amazigh lors de l’ouverture de la quatrième édition du Festival du Grand Maghreb

La quatrième édition du Festival du Grand Maghreb, organisé en célébration du Nouvel An amazigh (2969), a été lancée vendredi dernier à Fès sous le thème « Pour l’institution du Nouvel An Amazigh comme fête nationale ».

Pour rappel, ce festival est organisé à l’initiative de l’Association Aman pour le développement durable et en partenariat avec la Région Fès-Meknès et des associations de la société civile.

Intervenant à cette occasion, M. Mohand Laenser, Président du Conseil de la Région Fès-Meknès, a souligné l’importance de la célébration du Nouvel An Amazigh, affirmant que cette célébration revêt une grande symbolique, eu égard au fait que la culture amazighe constitue l’une des composantes essentielles de l’identité marocaine.

Laensera ajouté que ce rendez-vous culturel est une occasion de renforcer les relations de solidarité et de cohésion entre les Marocains.

Pour sa part, le Président de l’Association Amane pour le développement durable, M. Omar Ouadadi, a affirmé que le Festival du Grand Maghreb, organisé depuis quatre ans pour célébrer le Nouvel An Amazigh,vise à promouvoir la culture et le patrimoine amazighs, en cohésion et en harmonie avec l’environnement maghrébin, africain et mondial.

Ouadadi a ajouté que cette manifestation culturelle, qui connait la participation de plusieurs délégations étrangères venues du Niger, du Mali, de Tunisie, d’Algérie, de Libye, du Gabon, du Congo, du Sénégal, de France et du Canada, aspire à devenir un rendez-vous central pour célébrer la culture amazighe en parfaite harmonie avec l’identité marocaine aux origines et dimensions plurielles.

Le programme de ce festival, organisé durant deux jours (11 et 12 janvier courant), s’est articulé autour de l’organisation de débats sur les thèmes « Les structures sociales, un gage de paix et de coexistence en Afrique du Nord », « Une approche historique des institutions sociales en Afrique du Nord » et « Le patrimoine amazigh et le développement territorial au Maroc ».

Il convient de noter que ce festival a été marqué par l’hommage rendu à plusieurs figures politiques et associatives, ainsi que par l’organisation de soirées artistiques animées par des artistes amazighs qui se distinguent sur la scène artistique amazighe.

 

Partager sur Facebook