Ouheli souligne que le Maroc est disposé à partager ses expériences « réussies » dans le domaine océanique et maritime

Hammou Ouheli,Secrétaire d’Etat chargé du Développement rural et des Eaux et Forêts, a souligné que le Maroc est disposé à partager ses expériences « réussies » dans le domaine océanique et maritime et ce, dans le cadre d’une approche respectueuse de l’environnement et en capitalisant sur ses stratégies et programmes nationaux, notamment le plan « Halieutis ».

Dans une déclaration en marge de sa participation à la 5ème conférence internationale « Our ocean », tenue les 29 et 30 octobre dernier à Bali en Indonésie, M. Ouheli a précisé que le Maroc, dont les côtes s’étendent sur plus de 3.500 km, a su accumuler une bonne expertise en matière de gestion des ressources océaniques et maritimes, grâce à des programmes et plans nationaux respectueux de la faune et la flore marines.

Ouhelia ajouté que le Royaume, qui a mis en œuvre un plan ambitieux pour la modernisation du secteur halieutique national, ne ménagera aucun effort en vue de faire profiter le continent africain des meilleures pratiques qu’il a éprouvées en matière de préservation des ressources halieutiques, précisant qu’un développement vert et durable conditionne l’avenir de la planète.

Par ailleurs, M. Ouheli a passé en revue les défis majeurs auxquels font face les océans, en l’occurrence le réchauffement climatique, la pollution marine, la surexploitation des ressources halieutiques et le facteur humain, notant qu’une bonne réglementation du secteur est certes nécessaire, mais reste insuffisante.

D’autre part, M. Ouheli a affirmé « nous œuvrons actuellement pour une meilleure prise de conscience des enjeux et défis environnementaux en général et plus précisément ceux des océans », précisant que la réglementation du secteur ne saurait garantir à elle seule une bonne préservation de nos ressources naturelles.

Il est à signaler que les travaux de cette 5ème édition de la conférence internationale « Our ocean » ont été sanctionnés par l’adoption d’une déclaration commune sur la protection de l’environnement et des ressources halieutiques.

Ont pris part à ce rendez-vous environnemental des Chefs d’Etats, des responsables gouvernementaux, des experts et professionnels du secteur en plus des représentants de la société civile et des acteurs environnementaux.

.

 

 

 

Partager sur Facebook