Le Mouvement Populaire, le parti des grandes épopées et de l’édification de l’historie

La tenue du 11e Congrès national du Mouvement Populaire, dont les travaux se poursuivent pour la deuxième journée consécutive sous le signé « L’union est notre enjeu et le développement est notre objectif », constitue un choix démocratique qui consolide les acquis du Parti, d’une part, et renforce sa position sur la scène politique marocaine, d’autre part.

Il y a quatre ans, le Mouvement Populaire a réussi le pari de l’union et de la fusion  entre trois composantes partisanes qui constituaient le prolongement naturel de la familiale harakie, ayant une identité politique commune puisque issues de la matrice harakie.

Durant les années qui ont suivi la décision de fusion et d’union, le Mouvement Populaire a réussi, grâce à l’engagement des militantes et des militants harakis, à faire prévaloir l’intérêt général dans le traitement de toutes les problématiques générées par cette fusion-union et ce, contrairement à toutes les attentes qui prévoyaient que cette fusion-union n’allait pas résister aux tests auxquels elle devait faire face.

Le chemin de l’union et de la fusion n’était certes pas semé de fleurs, mais les volontés fortes des femmes et des hommes du Mouvement Populaire ont pu aplanir beaucoup de difficultés qui ont contraint le processus d’union.

Le Mouvement Populaire a apporté une preuve irréfutable de la victoire de la volonté sur les calculs étroits et les ambitions personnelles portant sur la création d’entités partisanes taillées sur mesure.

Lorsque les militantes et les militants harakis issus de divers horizons ont décidé de se regrouper au sein d’une entité politique unique, ce pas important a permis de consolider le processus de restructuration du paysage partisane marocain, qui a grandement besoin de réduire le nombre des partis, à travers la création de grands pôles politiques pouvant faire face à l’ampleur des défis grandissant et ayant de la vigueur à même de s’adonner à l’action politique dans des conditions favorables.

L’expérience de la fusion et de l’union, que le Mouvement Populaire a réussi à faire aboutir en 2006, est devenue une expérience pilote qui mérite beaucoup d’attention, de réflexion et d’étude et ce, à la lumière des projets politiques préconisés actuellement par certains partis politiques qui envisagent l’intégration.

Quatre ans après cette expérience exceptionnelle, les militantes et les militants harakis sont en train de cueillir les fruits de leur résolution qui a triomphé de tous les obstacles qui étaient posés sur la voie de l’union et de la fusion. Les fruits de la fusion ont vite éclos et étaient à la hauteur des attentes puisque le Parti a réalisé des résultats impressionnants lors des élections du 07 septembre 2007, une année seulement après la fusion.

Le 11e congrès national du Mouvement Populaire, dont les travaux ont été ouverts hier vendredi, a pour principal enjeu de triompher pour la démocratie. Dans ce sens, nombreux sont les indicateurs qui attestent que le Mouvement Populaire persévère sur la voie de la consécration de la démocratie, du renforcement des structures du Parti et de la préservation de ses acquis grâce au dialogue et au choix démocratique, qui sont devenus une option irréversible, conformément avec les orientations épousées par le pays depuis plus d’une décennie ; lesquelles orientations ont été consolidées par les choix de Guide de la Nation, Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Alors que tout le monde attend avec impatience les résultats du congrès national du Mouvement Populaire, force est de souligner qu’il revient aux congressistes de confirmer à tous, une fois de plus, que le Mouvement Populaire est le parti des grandes épopées et de l’édification de l’histoire.

Partager sur Facebook