El Gharass appelle à promouvoir l’analphabétisme en cherchant des moyens susceptibles de favoriser l’acquisition de compétences appropriées dans des domaines professionnels

Mohamed El Gharass, Secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle, a souligné, mercredi dernier à Rabat, la nécessité d’une mobilisation globale de tous les acteurs pour éradiquer l’analphabétisme au Maroc.

Intervenant lors de l’ouverture de la 4ème session du Conseil d’administration de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme, présidée par le Chef de gouvernement, M. Saâd Eddine El Otmani, et consacrée à la présentation du bilan des réalisations de l’Agence et l’exploration de ses perspectives d’action dans le cadre d’une feuille couvrant la période 2017-2021,M. El Gharass a affirmé que l’analphabétisme constitue un obstacle à la croissance de l’économie nationale et affecte négativement le Produit Intérieur Brut (PIB) de notre pays.

Le Secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle a ajouté que la dimension profonde de la lutte contre cefléau ne réside pas seulement dans les aspects purement matériels, mais les transcende vers la nécessité de revaloriser le capital immatériel fondé sur l’édification de l’Hommeen œuvrant pour permettre aux catégories ciblées de bénéficier de leur droit constitutionnel en matière d’accès à un enseignement leur assurantune intégration sociale et une vie décente.

El Gharass a indiqué, par ailleurs, que la préoccupation actuelle est d’œuvrer à encourager l’adhésion de l’ensemble des Régions du Maroc pour éradiquer ce fléau à travers tout le Royaume et non pas de se limiter à certaines régions seulement.

D’autre part, M. El Gharass a appelé les acteurs dans ce domaine à faire convergerleurs efforts en matière de lutte contre l’alphabétisation non seulement pour favoriserl’acquisition par  les apprenants des compétences de base en matière de lecture, d’écriture et d’arithmétique, mais à œuvrer surtout pour trouver des moyens leur permettant d’acquérir aussi des connaissances adaptées à leurs compétences fonctionnelles et des expertises pratiquesdans leurs domaines professionnels, à même de garantir leur participation active dans les chantiers de développement engagés par le Maroc.

Par ailleurs, M. El Gharassa salué l’actionentreprise par l’Agence nationale de la lutte contre l’analphabétisme, en matière notamment d’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre l’analphabétisme avec le soutien de plusieurs parties prenantes, ce qui a permis de réduire le taux d’analphabétisme au Maroc et d’adapter tous les programmes de lutte contre l’analphabétisme avec les différentes catégories ciblées.

Il convient de noter que le Maroc aspire à réduire le taux d’analphabétisme à 20% à l’horizon de l’année 2021 et à moins de 10% en 2026.

Il est à souligner que les membres du conseil d’administration de l’Agence ont suivi à cette occasion un exposé du directeur de l’Agence axé sur son bilan au titre de la saison 2017-2018, en termes d’élargissement du nombre des bénéficiaires, d’élaboration et d’impression des supports didactiques, de suivi, d’accompagnement, de réalisation des opérations d’évaluation diplômante et de renforcement des capacités des acteurs.

Cette session a été l’occasion également de présenter le bilan des programmes inscrits dans le cadre de la feuille de route pour la période 2017-2021 qui comprend 25 projets structurants, dont 09 projets ont été réalisés, 08 projets sont en cours de mise en œuvre et 08 autres projets en phase préparatoire avant leur lancement.

Les membres du Conseil d’administration de l’Agence ont suivi aussi des rapports détaillés sur le travail des ateliers régionaux organisés dans l’objectif de développer un système de partenariat avec les organisations de la société civile et sur les modalités de financement des programmes de l’Agence au titre de la période 2019-2021, ainsi que sur le budget de l’Agence au titre de l’année 2019.

Après discussion des différents aspects des exposés présentés, le Conseil a adopté le plan d’action de l’Agence pour la période 2019-2021 et arrêté le budget 2019 et les budgets pluriannuels, ainsi que les modalités de financement des programmes d’alphabétisation au cours de la période 2019-2021.

 

Partager sur Facebook