Lors de la signature d’uneconvention de jumelage entre les villes d’Oujda et d’Al Qods : M. El Aâraj évoque la profondeur des relations historiques et culturelles entre le Maroc et la Palestine

Mohamed El Aâaraj, ministre de la Culture et de la Communication, a souligné, samedi dernier, la profondeur des relations historiques et culturelles qui lient les peuples palestinien et marocain, affirmant à cet égard que « ce sont des relations profondément ancrées dans l’histoire et qui n’ont pas cessé de se renouveler ».

Intervenant lors de sa présidence d’un séminaire organisé à Oujda sous le thème « la relation de la Région del’Orientale avec Al Qods » dans le cadre des festivités « Oujda, capitale de la culture arabe 2018 », M. El Aâraj a rappelé les relations qui unissaient la villed’Al Qods et la ville d’Oujda, la capitale de la Région de l’Oriental, constituent un modèle de ces liens fraternels renouvelés dont les facettes rayonnantes sont mises en exergue.

Le ministre a précisé, par ailleurs, que l’organisation de cet évènements’inscrit dans le cadre de l’engagement à mettre en œuvre les résolutions de la Conférence des ministres arabes en charge des affaires culturelles lors de ses 17ème et 18ème sessions, portant surle jumelage de la ville d’Al Qods en tant que capitale permanente de la culture arabe avec toute capitale déclarée de la culture arabe.

El Aâraj a précisé que le jumelage des villes d’Oujda et d’Al Qods intervient dans le cadre de l’interaction positive avec le contenu du document présenté par le ministre palestinien de la Culture devant la Commission permanente de la culture arabe lors de sa dernière réunion tenue à Tunis, en sa qualité de président de la Commission nationaled’Al Qods, capitale permanente de la culture arabe ; document dans lequel le ministre palestinien de la Cultureavait présenté les formes du soutien culturel arabe escompté à la ville d’AlQodsen tant que partie intégrante du patrimoine culturel arabe, islamique et humanitaire.

Le ministre a souligné, dans ce sens, que ce soutien culturel constitue désormais une responsabilité historique de toute personne convaincue des nobles valeurs humaines, compte tenu des tentatives répétées des autorités de l’occupation israélienne d’oblitérer et de falsifier les déterminantsculturels, religieux et historiques de la ville d’Al Qods.

El Aâraj a attiré l’attention que ces tentativesont atteint une telle ampleur qui menace d’effacer une partie importante des monuments historiques qui ont résisté durant des milliers d’années et de déraciner de leur ville les habitants d’Al Qods qui ymilitent héroïquement.

Le ministre a poursuivi en affirmant « en soutien à cette résistancedes habitants d’Al Qods, il convient de rappeler les rôles pionniers que joue le Comité d’Al Qodsprésidé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui, rappelant que Sa Majesté le Roi a veillé, outre l’apport d’un soutien politique et diplomatique continuà la question palestinienne et au statut particulierd’Al Qods, à associer  tous les Marocains à ce soutien soutenu,à travers la création de l’agence Bayt Mal Al-Qods, qui a pu réaliser de nombreux projets dans la ville d’Al Qods et qui œuvre encore à rehausser le rythme de de réalisationdes différentes composantes de son plan d’action.

D’autre part, le ministre n’a pas manqué de souligner son souhait que la ville d’Oujda accueille la culture palestinienne originale sous ses diversesmanifestations à l’occasion de la Semaine culturelle palestinienne, qui sera une autre occasion pour les habitantsde la Région de l’Orientalde renouer le contact avec leurs frères palestiniens et d’interagir avec la culture palestinienne résistante.

Il est à signaler qu’en marge de ce séminaire, M. El Aâraj a signé avec son homologue palestinien, M. IhabBseiso, une convention de jumelage de la ville d’Oujda avec la ville d’Al Qods, capitale permanente de la culture arabe.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, M. Bseisoa estimé que « le jumelage entre la ville d’Al Qods et la ville d’Oujda réaffirme la profondeur et l’authenticité des relations qui lient les deux pays, le Maroc et la Palestine », évoquant la lutte commune dans laquelle se sont engagés les deux pays et le soutien apporté par le Maroc à Al Qods, en particulier, et à la Palestine, en général.

Le ministre palestinien de la culture a salué cette capacité marocaine àentretenir son amourpour la Palestine et le peuple palestinien, affirmant à cet égard « notre présence à Oujda est une expression de la profonde gratitude que nous vouons aurôle joué par le Royaume sous la direction de Sa Majesté Roi Mohammed VI et ce, sur tous les niveaux ». M. Bseiso a poursuivi « notre présence à Oujda est un hommage à cette ville, car nous sommes fiers et reconnaissants d’être parmi nos frères au Maroc ».

Il est à rappeler que cette rencontre a été l’occasion de remettre à M. Bseiso, qui est président de la Commission nationaled’Al Qods, capitale permanente de la culture arabe, une maquette miniaturedela ville d’Oujda et la clé de la ville. De son côté, M. Bseiso a remis l’étendard de la ville d’A Qods, capitale permanente de la culture arabe,à M. El Aâraj.

 

 

Partager sur Facebook