Le Groupe Haraki à la Chambre des Représentants appelle à l’adoption de la loi relative aux colonies de vacances

Le Groupe Haraki à la Chambre des Représentants a salué les efforts déployés par le ministère de la Jeunesse et des Sports dans le domaine de l’organisation de colonies de vacances au profit des enfants, ainsi que les efforts qui avaient été déployés par les différents gouvernements qui se sont succédé dans l’objectif d’augmenter la capacité d’accueil de ces colonies de vacances, eu égard au rôle de ces colonies dans le développement et l’affinement des talents des enfants, de leur socialisation et de l’élargissement de leurs connaissances intellectuelles et culturelles.

Dans un commentairede la réponse apportée par le ministre de la Jeunesse et des Sports à une question orale posée par le Groupe Haraki au sujet du « Programme national des colonies de vacances », M. AbderrahmanEl Omari, membre dudit groupe parlementaire,a mis en exergue l’importance des colonies de vacances organisées au profit des enfants, soulignant que ce secteur a besoin, à l’instar des autres secteurs, de bonne gouvernance et des financements nécessaires pour profiter à tous lesenfants du Maroc.

Dans ce sens, M. El Omari a assuré « nous ne devons pas parler uniquement de la gestion de cette étape, mais notre débat doit se pencher sur le Programme national descolonies de vacances à court, moyen et long termes ».

Par ailleurs, M. ElOmari a mis l’accent sur la nécessité de déployer un effort participatifen vue de la construction d’une nouvelle génération de centres de colonies de vacances et du développement des structures d’accueilcouvrant différents aspects, notamment l’hébergement, l’entretien, la sécurité, l’éclairage, l’approvisionnement et les sanitaires, etc.

El Omari a indiqué, en outre, que l’effort à déployer doit porter aussi sur l’animation des colonies de vacances, à travers la formation d’animateurs professionnels,la mise en place des équipements et des mécanismes de travail,l’élargissement des ateliers visant la promotion de la créativité, ainsi que l’élargissement de la participation à ces colonies de vacances.

D’autre part, M. El Omari a souligné la nécessité de s’ouvrir aux enfants des zones éloignées, rurales et montagneuses qui ne bénéficient pas des mêmes chances que leurs pairs citadins de participer à ces colonies de vacances, en activant la dimension régionale et en veillant au respect des principesd’équité territoriale et d’égalité des chances entre toutes les Régions.

El Omari a conclu son intervention au nom du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants en appelant à l’adoption prochainement d’une loi spécifique aux colonies de vacances qui devaient intégrer l’ensemble des préconisations qu’il a émises dans son intervention.

 

 

Partager sur Facebook