El Aâraj présente à Durban l’expérience marocaine en matière de gestion et de promotion de la culture

 

Les ministres africains de la Culture, réunis le vendredi 06 juillet courant à Durban (Sud-Est de Afrique du Sud), ont salué les efforts déployés par le Maroc pour promouvoir la culture.

Pour sa part, M. Mohamed El Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, a indiqué que les ministres africains qui ont pris part à une table ronde organisée durant deux jours sur le thème « l’accès à l’information concernant l’agenda 2063 de l’Union africaine et la Charte de la renaissance culturelle » ont particulièrement salué l’expérience marocaine en matière de gestion et de promotion des bibliothèques publiques en tant que vecteur de la généralisation de la lecture.

Dans une déclaration à l’agence Maghreb Agence Presse (MAP), M. El Aâraj a ajouté que les ministres africains ont également exprimé leur appréciation des efforts que le Maroc ne cesse de déployer pour le soutien de la lecture à travers la consolidation des infrastructures et la promotion de cet acte culturel, soulignant que la place qu’occupe la bibliothèque nationale en tant qu’institution publique qui se charge de la promotion de la lecture a été mise en relief lors de cette rencontre à Durban.

Le ministre a poursuivi que la promotion de la lecture dans les établissements pénitentiaires, en tant qu’acte qui s’inscrit dans le cadre de la consécration du droit au savoir, a également retenu l’attention des ministres africains de la Culture.

Il est à noter que M. El Aâraj avait présenté, jeudi dernier à Durban, l’expérience marocaine pionnière en matière de promotion de la culture.Le ministre, qui s’exprimait lors d’une table ronde sur « l’accès à l’information concernant l’agenda 2063 de l’Union africaine et la Charte de la renaissance culturelle », avait exposé les avancées réalisées par le Maroc dans le domaine de la promotion de la culture.

Mettant en exergue la haute sollicitude dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI ne cesse d’entourer les domaines culturels, M. El Aâraj a souligné que la promotion de la culture a été érigée en priorité au Maroc.Le ministre a relevé que ce secteur occupe une place centrale dans tous les projets de développement dans le Royaume ; un choix qui a permis au Maroc de disposer d’une forte présence dans les différentes organisations internationales qui s’occupent du champ culturel.

Précisant que la participation du Maroc à la rencontre de Durban intervient dans le sillage du retour du Maroc au sein de l’Union africaine, M. El Aâraj a mis en avant les efforts déployés par le Maroc en vue du renforcement des relations de coopération avec les pays du continent, en particulier ceux d’Afrique australe.

Le ministre aexprimé, à cet égard, la disposition du Maroc à partager son expérience dans le domaine de la promotion de la culture, en particulier la politique des bibliothèques, avec ses frères africains.

Par ailleurs, M. El Aâraj a tenu à souligner que la promotion de la lecture occupe une place de choix dans la politique culturelle au Maroc, assurant que cette politique a favorisé l’élargissement du réseau des bibliothèques modernes à travers le territoire national. Dans ce sens, le ministre a affirmé que le Maroc dispose actuellement de 600 bibliothèques dont 342 sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication.

El Aâraj a ajouté que partant de la prise de conscience que la généralisation de la lecture passe par une politique culturelle de proximité, le Maroc a procédé à l’élargissement du réseau des bibliothèques modernes, soulignant que ce choix figure à présent parmi les piliers de la politique culturelle nationale.

Il est à signaler qu’en marge de la rencontre de Durban, le ministre de la Culture et de la Communication a eu une série d’entretiens avec plusieurs de ses homologues africains, notamment ceux de l’Afrique du Sud, du Malawi, de la Guinée Equatoriale et du Kenya.

 

 

Partager sur Facebook