En réponse à des questions orales à la Chambre des Représentants : Amzaziannonce le nombre de candidats au baccalauréat professionnel et le nombre d’établissements d’enseignement en milieu rural, ainsi que le nombre des enseignants qui ont rejoint le secteur

Multiplication du nombre de candidats au baccalauréat professionnel

Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a affirmé, lundi dernier à Rabat, que le nombre de candidats au baccalauréat professionnel a été multiplié par 15 fois au cours de l’année en cours comparativement avec la précédente année scolaire, pour atteindre 2.159 candidates et candidats.

Répondant à une question orale sur le thème de « l’évaluation du baccalauréat professionnel », M.Amzazia précisé quedurant l’année scolaire en cours, il a été procédé à l’inscription de de 22.000 élèvesdans 21 cursus professionnels dubaccalauréat au niveau de 301 lycées qualifiants, indiquant que les disciplines professionnellessont enseignées dans 197 établissements de formation professionnelle et rappelant à cette occasion les raisons de création du baccalauréat professionnel.


Les établissementsd’enseignementen milieu rural

Concernant le déficit d’établissements d’enseignement enmilieu rural, le ministre de l’Education nationale, de la Formationprofessionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a indiqué que le nombre d’établissements d’enseignement au Maroc s’élèvent à 11.000 établissements, dont 6.000 sont situés en milieu rural, ce qui équivaut à 54% du nombre total des établissements, sans compter les écoles subsidiaires, ajoutant qu’il a été procédé à la réhabilitation de plus de 5.000 écoles en milieu rural.

En outre, M. Amzazi a précisé que le nombre d’internats a atteint 889 internats, alors que le nombre d’écoles communautaires s’élève à 124 écoles, annonçant que 87 nouveaux établissements d’enseignementseront construits au cours de prochaine année scolaire au niveau des trois cycles d’enseignement, dont 37 établissements en milieu rural et 10 écoles communautaires.

Par ailleurs, le ministre a souligné qu’il sera procédé à la révisiondes critères et des mécanismes de soutien, dont notamment le programme « Tayssir » adopté en vue de juguler des problèmes sociaux qui sont à l’originede la déperdition et de l’abandon scolaires.

 

35.000 nouveaux enseignants ont rejoint le secteur

Le ministre a également noté que la question de déficit des enseignants n’est plus de mise relativement et ce, grâce aux efforts déployés par le ministère aux niveaux central, régional et provincial.
M. Amzazi a précisé que 35.000 nouveaux enseignantsont rejoint le secteur, notant que 11.000 enseignantsrallié le secteur entre 2015-2016 et 24.000 enseignantsl’ont fait entre 2016-2017.

Le ministre a ajouté que l’Etat a versé toutes les rémunérations dues auxenseignantsrecrutés par contrats, soulignant qu’il a personnellement accompagné cette opération au niveau de chacune des académies afin que tous les enseignantscontractuelsperçoivent leurs rémunérations.

Partager sur Facebook