Le ministère de la Culture et de la Communication dévoile le bilan de ses activités durant les mois d’avril et mai 2018

Le bilan des activités initiées par le ministère de la Culture et de la Communication durant les mois d’avril et mai 2018 fait état de l’organisation de plus de 1.800 activités culturelles et artistiques diverses, dont 324 activités destinées aux enfants.

Selon un communiqué du ministère, les activités relatives au théâtre et au livre sont au premier rang des activités culturelles, avec un total de 800 activités.

Au volet de la répartition régionale des activités organisées, la Région  Fès-Meknès s’est arrogée la première place avec l’organisation de plus de 334 activités, réparties entre 86 pièces théâtrales, 46 activités de musique, 25 activités de beaux-arts, 33 activités dans le domaine du livre et de la lecture publique, ainsi que 39 activités dans le domaine des expositions du patrimoine, des activités de sensibilisation et d’autres activités.

Concernant les autres régions, la Région Casablanca-Settat a enregistré l’organisation de plus de 310 activités culturelles et artistiques diverses, suivie de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma avec 211 activités organisées, la Région Rabat-Salé-Kenitra avec un total de 176 activités, la Région Draâ –Tafilalet avec 171 activités, la Région Beni Mellal-Khenifra avec 148 activités, la Région de l’Oriental avec un total de 139 activités, la Région Marrakech-Safi avec 102 activités, la Région  Laâyoune-Sakia Al Hamea et la Région Souss-Massa avec 82 activités chacune et, enfin, la Région Dakhla-Oued Eddahab avec 51 activités .

Le ministère a indiqué que le nombre total d’activités culturelles et artistiques organisées a enregistré une hausse d’environ 700 activités par rapport au bilan des deux derniers mois, soulignant que cette progression révèle cependant une forte disparité entre les régions.

Le communiqué du ministère a souligné, à cet égard, la nécessité d’engager un travail intensif pour booster qualitativement et quantitativement les activités culturelles et artistiques, de manière à répondre aux besoins de la généralisation de l’action culturelle constructive sur l’ensemble du territoire national d’une manière démocratique et équilibrée.

Partager sur Facebook