Al Aâraj appelle au Caire à donner corps à une vision médiatique arabe lucide dans une époque jalonnée de mutations et de défis

Mohamed Al Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, a appelé, mercredi dernier au Caire, à redoubler d’efforts et travailler de concert pour donner corps à une vision médiatique arabe lucide dans une époque jalonnée de mutations et de défis.

Intervenant lors de la 49ème session du Conseil des ministres arabes de la communication, tenue au siège de la Ligue des Etats arabes, M. Al Aâraj a précisé que la plupart desdits défis et mutations entrave le service des causes du monde arabe et détourne les projecteurs vers tout ce qui est secondaire, au lieu de jeter la lumière sur les questions cruciales qui servent les intérêts de nos peuples.

Le ministre a, par ailleurs, mis l’accent sur la nécessité d’unifier les efforts pour réaliser les objectifs arrêtés dans le plan d’action médiatique arabe à l’étranger, eu égard à l’importance que revêt ce plan d’action s’agissant de la modernisation et du développement de l’image du citoyen arabe et de ses valeurs auprès des médias internationaux, à travers des actions médiatiques à l’international.

Al Aâraj a précisé que la promotion des causes, de la pensée et de la culture arabes ne doit pas omettre d’adopter des normes déontologiques et d’intégrité intellectuelle lors du traitement par nos médias des questions liées aux constantes nationales de tous nos pays arabes et ce, en œuvrant de concert à concevoir un produit médiatique qui nous permet tous d’être présents sur une arène de compétition qui n’est accessible qu’aux puissants.

D’autre part, le ministre a souligné qu’en reconnaissance de la centralité de la cause palestinienne pour l’ensemble de la Oumma arabe et de l’identité arabe de la ville d’Al Qods occupée, capitale de l’Etat de Palestine, les différents médias marocains consacrent une part importante de leur couverture aux informations concernant la Palestine, afin de jeter la lumière sur le degré de souffrance du peuple palestinien frère, y compris les politiques de judaïsation dont sont victimes les monuments de la ville sainte et qui affectent les sentiments des musulmans à travers le monde.

Al Aâraj a indiqué, à cet égard, que « nous sommes appelés à mobiliser l’ensemble des moyens et ressources disponibles au sein du secteur de l’information et de la communication dans nos pays arabes pour inciter la communauté internationale à prendre ses responsabilités à l’égard de la cause palestinienne et à œuvrer de concert pour accompagner les derniers développements en relation avec la défense de l’Etat de Palestine et de sa capitale Al Qods-Est.

De même, le ministre a mis l’accent sur l’importance du soutien permanent qu’apporte Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, à la cause palestinienne, rappelant que le Souverain veille de manière permanente à la protection de la ville sainte et n’a cessé d’appeler à mener des actions politiques, diplomatiques et sur le terrain pour protéger la ville d’Al Qods et appuyer la résistance de ses habitants. M. Al Aâraj a rappelé aussi que Sa Majesté le Roi veille de manière rigoureuse à la réalisation de projets importants sur le territoire de la ville sainte dans les domaines de la santé, de l’enseignement, du logement et de l’inclusion des femmes, des jeunes, des enfants et des catégories vulnérables.

Concernant l’initiative de la Ligue arabe de commémorer annuellement la « Journée de la presse arabe » et « la capitale de la presse arabe », le ministre a souligné que cette initiative vient consacrer les principes sous-tendant la stratégie médiatique arabe et ce, en reconnaissance des réalisations et des efforts des professionnels de la presse dans le monde arabe. Cette initiative vise également à renforcer le rôle constructif que jouent les médias au service des questions sociétales en reconnaissance des contributions des professionnels des médias s’agissant de faire rayonner la voix et le discours arabes dans le monde entier.

Al Aâraj a relevé, en outre, la contribution capitale de la formation et de la formation continue pour préparer de nouvelles générations de journalistes, conscients des défis liés à l’exercice journalistique et respectueux du code déontologique d’une profession noble fondée sur la crédibilité et l’intégrité, sans se laisser influencer par les tendances anarchiques sous couvert de la liberté d’expression et d’opinion.

Le ministre a ajouté « en tant que responsables de ce secteur, nous devons encourager la planification stratégique comme prélude à l’élaboration des cursus et des concepts théoriques des filières et des unités de formation en relation avec le champ de l’information et de la communication. Nous devons également œuvrer au renforcement des moyens matériels et logistiques à même de dispenser une formation adaptée aux mutations technologiques et de servir nos nations et nos sociétés aspirant à occuper le positionnement qu’elles méritent ».

Al Aâraj a appelé, à cet égard, à investir les nouveaux médias sociaux pour transformer le monde virtuel en une réalité productive et fructueuse face aux courants négatifs et destructeurs, soulignant que la meilleure solution pour faire face aux menaces qui nous guettent est d’œuvrer à l’intégration de matériaux permettant la protection des enfants et des jeunes qui sont un levier essentiel nécessaire pour le succès du processus de développement dans nos pays arabes dans leurs relations avec les nouveaux médias ».

Partager sur Facebook