Dans une intervention du Groupe Haraki lors de la discussion du projet de loi n ° 61.16
Le projet a été salué et mise en exergue en des principaux dysfonctionnements et problématiques soulevés

Zineb Abou Abdellah:

Le Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers a salué le projet de loi n° 61.16 portant création de l’Agence du développement numérique, eu égard qu’il vise à améliorer la qualité des services administratifs offerts aux citoyens et aux entreprises, faciliter l’accès des investissements étrangers au territoire marocain, réduire le niveau des coûts, accompagner l’évolution du développement social et œuvrer à la mise en œuvre de la stratégie Maroc Numeric 2020.

M. Al Aâraj : L’adoption de la nouvelle loi relative à la réorganisation de la MAP impulsera un nouveau souffle à l’agence

M. Mohamed El Aâraj, ministre de la Culture et de la Communication, a souligné, lundi dernier à Rabat, que l’adoption de la nouvelle loi n° 15/02 relative à la réorganisation de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) est en mesure d’impulser un nouveau souffle à l’agence.

M. El Aâraj expose à Abidjan la grande expérience marocaine dans le domaine de l’économie de la Culture

M. Mohamed El Aâraj, ministre de la culture et de la communication, a mis en exergue, samedi dernier à Abidjan, la grande expérience qu’a capitalisée le Maroc durant ces dernières années dans le domaine de l’économie de la culture.
Intervenant à l’occasion de la 4ème Conférence ministérielle de la Francophonie sur la Culture, le ministre a ajouté que le nouvel élan donné à la politique publique dans ce domaine trouve son fondement dans les dispositions de la nouvelle Constitution promulguée en 2011, qui s’est matérialisé dans le secteur à travers plusieurs avancées majeures.

Le ministère de la culture et de la communication :
Le Festival national des Arts d’El Aïta Jabalia est désormais un rendez-vous consacré

Le ministère de la Culture et de la Communication a souligné que le Festival national des Arts d’El Aïta Jabalia, dont la 6ème édition a se tient actuellement à Taounate, est désormais un rendez-vous culture consacré dans le calendrier des festivals initiés par le ministère, ce qui fait que le ministère veille à soutenir ce festival et à assurer sa pérennité.
Le ministère a précisé, lors de la séance d’ouverture de ce festival, organisée samedi dernier, que l’action qu’il mène afin de réunir les conditions essentielles pour assurer le succès et le développement de ce festival est dictée par le fait qu’il est fortement convaincu du rôle culturel et civilisationnel qui incombe aux arts populaires s’agissant de la valorisation de l’identité marocaine, riche par les affluents et les créations de ces arts. Le ministère a souligné que son soutien à ce festival participe également de sa conviction du rôle majeur des festivals dans la promotion de la communication culturelle et le développement local sur les plans économique et touristique.