Lors du forum diplomatique
M. Moubdiî : Il est temps de combattre les fonctionnaires fantômes

Mohamed Moubdiî, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, en charge de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, a affirmé, samedi dernier, lors du forum diplomatique organisé par la More »

Lors d’une rencontre avec les militantes et militants harakis à El Jadida :
M. Laenser appelle à faire face médiatiquement à ceux qui voudraient nuire au parti
Appel à l’inscriptionmassive sur les listes électorales et à participer à des échéances électorales qui seraient inédites

Mohand Laenser, Secrétaire Général du Mouvement Populaire, a présidé, mercredi dernier dans la ville d’El Jadida,une rencontre de communication avec des militantes et militants harakis dans cette province et ce, en présence More »

 

Lors de la session de formation des conseillères communales dans les régions deTadla-Azilal et Chaouia-Ouardigha
M.LahcenBouchmama: le Mouvement Populaire est un parti ancré, qui a été fondé pour édifierle Maroc du multipartisme et de la diversité linguistique et culturelle

10897012_10204885119921244_3622014324925389051_n

Intervenant lors du deuxième atelier de la session de formation des conseillères communales, organisée samedi dernier par l’Association des Femmes Harakies, en partenariat avec la Fondation Friedrich Neumann, le Parti libéral néerlandais et le National Democratic Institute, dans les régions de Tadla-Azilal et Chaouia-Ouardigha, M. Lahcen Bouchmama, membre du Conseil national du Mouvement Populaire, a affirmé que le parti du Mouvement Populaire a une longue histoire, de sorte qu’il constitue l’un des plus grands partis politiques nationaux qui a tiré son idéologie du sol marocain libre.

Lors du forum diplomatique
M. Moubdiî : Il est temps de combattre les fonctionnaires fantômes

10945826_1520346964921507_7939810527960398630_o

Mohamed Moubdiî, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, en charge de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, a affirmé, samedi dernier, lors du forum diplomatique organisé par la Fondation de la Diplomatie, que le personnel de l’administration publique sont soumis à un contrôle et à une évaluation continus de la part de leurs supérieurs hiérarchiques immédiats au travail, indiquant qu’une première étape pour consacrer l’égalité des chances passe à travers l’organisation de concours devant permettre à chacun d’accéder aux différents statuts de la fonction publique.

Organisation d’une session de formation au profit des femmes harakies dans les régions deTadla-Azilal et Chaouia-Ouardigha
- Mme Khadija Lamrabat : la femme harakie devrait se mobiliser pour la mise en application de l’article 19 de la constitution de 2011
- M. Mohamed Moubdiî: le Mouvement Populaire est un parti ancré, qui a ses hommes, ses femmes et ses jeunes et l’histoire en témoigne
- M. Ahmed Chada :les régions de Tadla-Azilal et Chaouia-Ouardighaconstituent incontestablementun bastion pour les militantes et militants harakis

10891438_697721807014394_4442015016691969815_n

Mme Khadija Oum-Bachaïr Lamrabat, Présidente de l’Association des Femmes Harakies, a affirmé, au cours de la session de formation organisée samedi dernier dans les régions de Tadla-Azilal et Chaouia-Ouardigha, que l’objectif des sessions de formation organisées par l’Association des Femmes Harakies depuis Octobre dernier au niveau de plusieurs régions du Royaume est de préparer des conseillères communales dans la perspective de la tenue des prochaines élections communales et ce, en partenariat avec le Parti libéral néerlandais,le National Democratic Institute (NDI) américain et la Fondation Friedrich Naumann.
Mme Lamrabat a souligné que l’Association œuvre au renforcement de la présence des conseillères communales harakies, à travers le traitement de plusieurs thématiques lors de ces sessions de formation, à savoir notamment le leadership politique, la promotion des conditions des femmes en politique, la présentation du rôle des conseillères communales, le développement de leurs compétences en matière de formulation du discours politique et des méthodes de persuasion durant la campagne électorale et l’élimination de la discrimination.
MmeLamrabat a salué le rôle joué par M. Mohand Laenser,Secrétaire général du Mouvement Populaire,s’agissant d’orienter les femmes harakies et de les encourager à bénéficier de la formation et de formation continue dans le domaine de la gestion des affaires locales, régionales et provinciales. Elle a, par ailleurs, évoqué le parcours de M. Mohamed Moubdiî en matière de gestion et de conduite de la commune de Lafkih Ben Saleh, qui est l’un des bastions du Mouvement Populaire.
D’autre part, Mme Lamrabat a estimé que la prochaine étape sera cruciale pour la mise en application de l’article 19 de la nouvelle Constitution qui stipule la parité entre les deux sexes, d’autant plus que seuls quelques mois nous séparent des élections communales et professionnelles, soulignant que les femmes harakies devraient se mobiliser afin de gagner le pari, en particulier celui de décrocher la présidence des communes urbaines ou rurales.
Pour sa part, M. Mohamed Moubdiî, membre du Bureau politique du parti du Mouvement Populaire, s’est félicité du rôle joué par l’Association des Femmes en matière d’éducation et de sensibilisation des femmes, tant en milieu rural qu’en milieu urbain, pour préparer des conseillères communales aux prochaines échéances électorales, soulignant que les régions du Tadla-Azilal et Chaoui-Ouardigha constituent incontestablement un bastion haraki, comme l’ont prouvé les élections en 2009.
M. Moubdiî a mis l’accent sur la nécessité de faire preuve d’un esprit de citoyenneté et de défendre l’unité du parti afin d’avancer vers un grand parti qui ne saurait être secoué pas des vents et des tempêtes, appelant les femmes harakies à descendre dans les douars et à monter dans les montagnes, en vue de communiquer avec toutes les catégories de la société.
M. Moubdiî a rappelé que le Parti du Mouvement Populaire a une histoire qui atteste de sa lutte dévouée contre tous ceux qui ourdissaient des complots contre lui afin de l’affaiblir, précisant toutefois que les hommes et les femmes du Mouvement Populaire ont milité et lutté pour que le parti accède à une position honorable parmi les partis nationaux.
À son tour, M. Ahmed Chada, membre du Groupe Haraki à la Chambre des Conseillers et Président du Conseil municipal de Beni Mellal, a souligné que les prochaines échéances électorales connaîtraient une forte concurrence, indiquant que les régions du Tadla-Azilal et Chaouia-Ouardigha enregistrent une forte présence de militants harakis, eu égard au fait que ces deux régions constituent un bastion du parti.

Dans une intervention du Groupe Haraki à l’occasion de la discussion du projet de loi n° 13.038
M. El Aâraj :La mise à niveau de l’administration marocaine et la consolidation de ses capacités de gestion sont inéluctables

DSC_1911

Mohamed El-Aâraj, Président du Groupe Haraki à la Chambre des Représentants, a souligné, mercredi dernier au Parlement, que la mise à niveau de l’administration marocaine, l’amélioration de son efficacité et gouvernance et la consolidation de ses capacités de gestion constituent désormais une revendication incessante et une question inéluctable pour tous les Marocains.